Guillaume Musso : Seras-tu là ? / Moi, oui… et vous, serez-vous-là ?

 

                Bien sûr qu’il est là, le Guillaume Musso ! Fidèle au poste ! Dans la catégorie des lectures-plaisir ! Car si je reconnais que l’auteur use et abuse des mêmes ficelles, du même genre de personnages, des mêmes thématiques, c’est toujours avec le même plaisir que je me suis plongée dans Seras-tu là ? écrit par Guillaume Musso en 2006 et paru chez XO éditions.

                Elliott a 60 ans. C’est un chirurgien émérite qui travaille dans un hôpital de San Francisco. A ses heures perdues, il effectue des piges dans l’humanitaire, à médecins sans frontières. Lors d’une mission au Cambodge, Elliott ajourne son retour pour opérer un enfant. Pour le remercier, un vieux cambodgien lui offre 10 pilules qui lui permettront de voyager dans le temps et de réaliser son vœu : revoir une dernière fois Ilena, le grand amour de sa vie, décédée depuis longtemps. Elliott remonte donc le temps, et rencontre l’homme qu’il fut dans les années 70. Il avait alors 30 ans, et vivait une passion intense avec Ilena, vétérinaire en Floride. Elliott à 60 ans parvient à amadouer son alter ego –Eliott à 30 ans - et à revoir Ilena une dernière fois. Cependant, il ne peut s’empêcher de révéler à Elliott-30 ans que la jeune femme va mourir. Dès lors, l’affaire dérape : Elliott-30 ans veut à tout prix sauver Ilena. Avec Elliott-60 ans, il conclut un pacte : la vie de la jeune femme contre la promesse de rompre à tout jamais avec elle et de ne révéler à personne – pas même à Matt, son meilleur ami – le secret de la modification de l’histoire : en effet, Elliott à 60 ans a une fille, Angie, fille qu’il a conçue avec une autre femme qu’Ilena, une aventure très brève, postérieure au décès d’Ilena. Cependant, la rencontre avec la mère de sa fille doit pouvoir avoir lieu. Voilà pourquoi il faut qu’Elliott-30 ans laisse tomber Ilena. Le pacte est respecté. Mais, coup de théâtre ! Ilena ne supporte pas la rupture et se balance du haut du Golden Gate de San Francisco. Il faudra bien qu’Elliott-60 ans revienne pour opérer et sauver une seconde fois Ilena. Ensuite, la vie va aller son train : Elliott aura bien une fille, Angie… peu à peu, il attrape l’âge canonique de 60 ans, âge de son double qu’il n’a jamais revu… et à 60 ans, il découvre qu’il va mourir d’un cancer du poumon, chose qu’à l’époque, Elliott-60 ans s’était bien gardé de lui révéler ! Elliott meurt donc de n’avoir pas renoncé à la cigarette quand il était temps. Matt, le meilleur ami d’Elliott découvre toute l’histoire secrète à travers un journal que ce dernier lui a laissé. Il reste donc une pilule ! Matt va la prendre et ainsi retourner dans le temps avertir Elliott-30 ans qui pourra sauver Elliott-60 ans, simplement en renonçant à la cigarette… Et puisque tout est révélé, et qu’Angie a pu naître, plus rien n’empêche les retrouvailles d’Ilena et d’Elliott !

                Je suis sûre qu’à lire ce résumé, vous vous dîtes : « mais qu’est-ce que c’est que cette histoire alambiquée à base d’allers et retours farfelus dans le temps ». Et pourtant ! C’est bien cet ingrédient de base qui fait tout l’intérêt de l’intrigue. Elliott-30 ans versus Elliott-60 ans : grande battle entre les deux pour parvenir à sauver et préserver deux femmes : Ilena, la femme aimée et Angie, la fille bien-aimée. Et puis, les deux hommes finissent par s’entendre et par pactiser pour l’amour des deux femmes.

                On retrouve dans Seras-tu là ? les ingrédients qui marchent et qui font le succès de Guillaume Musso : l’amour, la mort, le destin, avec cette problématique de l’effet papillon : une petite modification du passé peut dérouter totalement la suite des événements. Ainsi, le lecteur se demande constamment comment les deux Elliott vont parvenir à modifier le destin juste ce qu’il faut pour sauver la personne aimée sans que les conséquences sur la suite soient irrémédiables.

                Et puis, il faut avoir un cœur de pierre pour résister à la joliesse de cette histoire d’amour originale. Une histoire d’amour avortée et pourtant si forte qu’elle pousse un homme à traverser plusieurs fois le temps pour renouer avec elle (comme c’est beau !). Parallèlement à l’amour, il y a l’amitié : Matt, l’ami d’Eliott, va, lui aussi, traverser le temps pour modifier l’échéance fatale. Cependant, Elliott avait autrefois sauvé la vie de Matt : il s’agit donc de renvoyer l’ascenseur (on en redemande, de ces parallélismes convenus !). Originale également est l’idée de faire se rencontrer le même homme à deux époques de sa vie - face à face perturbant, à chaque fois – tout comme l’idée qu’Elliott- 60 ans et Elliott-30 ans s’unissent pour sauver la vie d’Ilena. 

                Par ailleurs, Guillaume Musso jongle avec brio entre les différentes périodes de la vie de son personnage, ménageant bien les retours dans le passé et les révélations qui modifient le cours des choses. Tantôt le suspense et la tension viennent du passé, tantôt ils viennent du présent ; comme d’habitude, à la fin de chacun des chapitres, on retrouve le petit rebondissement à la « Da Vinci Code » qui donne envie de lire la suite. Et puis, l’auteur a le souci du petit détail qui va donner à chaque époque sa patine : les années 70 et sa mode délirante, le rubbicks cube, les années 2000 et ses téléphones portables, ses I-Pod… des musiques, des événements d’actualité d’une époque ou d’une autre. Nostalgie quand tu nous tiens !

                 Alors oui, je suis là, encore une fois, pour dire combien, pour la quatrième fois, j’ai aimé un roman de Guillaume Musso avec ses personnages pleins d’humanité, que la vie écorche, auxquels le surnaturel donnera une seconde chance… de la mauvaise littérature, certes, mais bien ficelée, bien fabriquée, avec une histoire prenante, pleine de suspense et de rebondissements, avec des émotions exacerbées par des contingences surnaturelles. Et vous, serez-vous là ?



20/08/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres